Fédération Des Comités De Parents Du Québec

Fédération Des Comités De Parents Du Québec (FCPQ) – Bill 86 Hearings

Audition des Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) pour le projet de loi 86 le 6 avril a 17h15.

Fédération Des Comités De Parents Du Québec – Audience

The Fédération Des Comités De Parents Du Québec’s audience for the Bill 86 Hearings is set for April 6th, 2016 between 5:15pm – 6:00pm, and to be held at the National Assembly in Quebec City in the Salle Louis-Hippolyte-La Fontaine.

Below is a short video to familiarize you to the Fédération Des Comités De Parents Du Québec and they interpretation of Bill 86.

The Fédération Des Comités De Parents Du Québec (FCPQ) initially welcomed the tabling of Bill 86 to amend the Education Act tabled by Education Minister François Blais.

Ms. Corinne Payne, the president of the FCPQ said:

After more than a year and a half of waiting, we finally have a concrete project we
can work. With this bill, the government recognizes the parents, as privileged players and citizens in the community with a child in public school. No one can blame the parents to wanting to be involved in the care and education of for their children

The FCPQ therefore calls for respect of all partners, particularly to parents, so that the debate on this bill 86 is done calmly.

Avoid the influence games and let the relatives involved think about over time and the space required to do so.

La Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) accueille le dépôt du projet de loi no 86 modifiant la Loi sur l’instruction publique, déposé par le ministre François Blais.

La présidente de la FCPQ, madame Corinne Payne précise:

Après plus d’un an et demi d’attente, nous avons enfin un projet concret sur lequel nous
pouvons travailler. Avec ce projet de loi, le gouvernement reconnait les parents, qui sont des
citoyens ayant un enfant à l’école publique, comme des acteurs privilégiés du milieu et valorise
leurs compétences. Personne ne peut reprocher aux parents de vouloir s’occuper de leurs
affaires et de celles de leurs enfants.

La FCPQ demande donc le respect de l’ensemble des partenaires, particulièrement envers les parents, afin que la réflexion sur ce projet de loi se fasse de manière sereine.

Évitons les jeux d’influence et laissons les parents engagés réfléchir à la question avec le temps et l’espace requis pour le faire.

Speak Your Mind

Bill86.com